Réveil citoyen pour sauver L’Huma !

Le quotidien L’Humanité est gravement menacé. Le journal de toutes les luttes sociales, fondé par Jaurès il y a plus d’un siècle, a été placé en redressement judiciaire. Bien sûr, cela fait des années que nous savons sa santé financière fragile : sur un marché de la presse en proie au marasme depuis des années, c’est l’un des seuls journaux qui n’est pas adossé à un grand groupe capitaliste. Et évidemment, L’Huma ne peut guère jouer sur les recettes publicitaires pour se maintenir à flot. L’indépendance éditoriale a un coût très important.

Cette nouvelle menace très sérieuse sur la survie du journal, sans doute l’une des plus critiques dans son histoire, a énormément fait réagir et ému. Comme militant communiste, j’ai vu de nombreux passants s’arrêter et me demander des nouvelles du journal. Ce réel élan d’inquiétude et de solidarité ne s’est pas arrêté aux seuls communistes, aux sympathisants ou même aux militants de gauche, il s’est propagé au-delà.

Dès que les premières initiatives locales de soutien au journal se sont montées, elles ont rencontré un succès important, et à chaque fois de nouveaux lecteurs s’abonnent ou souscrivent. Mieux, on voit des passants dans les rues de Paris ou dans le métro qui lisent L’Huma ostensiblement… Une scène qu’on n’observait plus guère jusqu’ici. Se passerait-il quelque chose comme une prise de conscience ?

Devant les près de quatre mille personnes qui sont venues témoigner de leur soutien ce vendredi à Montreuil, on se prend à croire à un possible réveil citoyen. La souscription pour sauver le journal dépasse, elle, le million d’euros. Une somme qu’il nous appartient de faire croître formidablement par notre mobilisation à tous. Ces signes ne trompent pas. Ils montrent que l’attachement des Français à ce « trésor » de l’histoire du mouvement ouvrier et révolutionnaire est réel.

Et si, face à la débandade du nouveau monde et de ses partis-météores surgis de la présidentielle mais aujourd’hui déjà largement en décrépitude, les vieilles maisons respectables et quasi-centenaires regagnaient du lustre ? Finalement, sans céder à la nostalgie, beaucoup se disent que ce vieux monde, parfois borné mais solide sur ses appuis, avait du bon.

J’ai la faiblesse de penser que L’Huma et sa Fête, ces grandes et vieilles institutions que certains ont cru ringardes, redeviennent précieuses à toutes et tous quand on apprend qu’on risque de les perdre. Et la mort annoncée de L’Huma, en donnant naissance à ce grand élan de solidarité, d’abonnements et de souscription, pourrait bien se retourner en spectaculaire renaissance… Ce serait là une plaisante ruse de l’histoire.

Pour notre part, au PCF du 14e arrondissement de Paris, nous organisons notre soirée de 9782365121927soutien à L’Humanité le 15 mars. Le journaliste Bruno Odent sera notre invité. Auteur de « Libérons l’Europe – Le national-libéralisme est au bout du modèle », il évoquera l’actualité européenne alors que nous entrons dans le vif de la campagne. Puis il abordera l’actualité du journal, la situation de L’Huma et de la mobilisation pour sa sauvegarde. Chacun pourra participer et choisir son geste de soutien. Soyons nombreuses et nombreux !

  • Soirée de soutien à L’Humanité dans le 14e arrondissement, 32 rue Saint-Yves (métro Alésia), le 15 mars à 18h30, en présence de Bruno Odent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s